Témoignages de participants

Vous aussi, transformez votre vie grâce aux constellations familiales!

Tant de souffrances…transmutées!

Chère Galina

J’ai régulièrement pensé à écrire ce témoignage et, chaque fois, j’avais l’impression que je ne pouvais pas rendre par écrit ce que j’ai ressenti lorsque j’ai participé à ta constellation.

Plus de 30 ans, j’ai culpabilisé  ma mère de m’avoir jeté dans un orphelinat en Roumanie et de ne pas avoir été une bonne maman pendant quelques dizaines d’années. Cette colère s’est vite  transférée vers toute ma famille : oncles, tantes, grands-parents; je les accusais de leur manque de maturité et de leur lâcheté de ne pas avoir agi lorsqu’ils savaient que j’avais été abandonné. Je me nourrissais de cette colère pour cacher en réalité, dans mon cœur, à quel point je les aimais et à quel point cette quête et ce besoin d’appartenir à mon clan étaient forts. Combien de fois je rêvais que j’étais avec ma parenté! Je ne réalisais même pas qu’en voulant me rassembler  aux  membres de ma famille, je faisais inconsciemment les mêmes erreurs qu’eux…Jusqu’à un matin, lorsque je t’ai appelée, car je sentais que j’en étais à un point où j’avais honte de mes gestes.  Je sentais que je devais régler mon passé. J’ai donc participé à ta constellation. Grâce au cheminement que j’ai fait à la suite de ma constellation, j’ai réussi à ne plus juger mon clan, à avoir la paix dans mon cœur. J’ai compris que si je suis chanceux de goûter le bonheur aujourd’hui, c’est grâce à mes arrières grands-parents, grands-parents, parents, tantes, oncles…Je crois que j’ai compris dans mon cœur, et fait la paix avec ma mère, car je ne lui reproche plus la souffrance que j’ai subie. De plus, en comprenant le fonctionnement de mon clan, j’ai changé et j’ai constaté que mes enfants me donnent davantage d’amour; ou que moi je suis prêt à le recevoir. Eh oui, j’ai acheté deux grands cadres et j’ai mis les photos de mon clan. Chaque jour, je regarde ces photos et je sens que même s’ils sont loin, même si on ne s’appelle pas, ils existent, ils sont-là, ils me supportent, ils me représentent et, grâce à eux, j’évolue. La vie est belle !

Sincèrement,

Nicu, Lorraine

Comment une vie peut changer!

Bonjour Galina,

Je me permets de t’écrire pour te remercier. Te remercier tout d’abord car j’ai pris beaucoup de recul sur les deux années qui viennent de s’écouler et je pense que la constellation que j’ai faite, en janvier, m’a beaucoup aidée.

Elle m’a permise de prendre conscience de certaines choses mais surtout de les ressentir au plus profond de mon être ce que, je pense, est la vraie puissance des constellations : guérir le cœur en plus de la tête. Ceci, à mon humble avis et du moins pour moi, est plus libérateur car j’ai trouvé une force inconnue, en moi, et ma conception de mes relations aux autres a beaucoup changé.

Le plus impressionnant se passe depuis que je suis rentrée en France, où je récolte quotidiennement les fruits de cette constellation. Mes relations avec tous les adultes de ma famille (mère, père, oncles et tantes, etc.) est différente, plus équilibrée, d’adulte à adulte. Je sentais en moi que ma colère envers mon père était partie et que mon attachement à ma mère avait changé mais je ne m’étais pas « confrontée » à eux, étant à Montréal. Aujourd’hui, je vois que c’est vraiment le cas et eux aussi!

Lorsque j’ai quitté mon travail fin août, avec pour projet de rester en France deux mois puis de partir en voyage en Asie avec mon conjoint, je pensais revenir vivre à Montréal  mais je me suis rendue compte que ce n’était pas mes besoins présentement. Mes envies étaient autres et je ne les avais pas écoutées…J’ai donc décidé de ne plus partir en Asie et de quitter mon ami car cette relation ne me convenait pas mais je ne m’étais pas penchée sur la question avant. Une rencontre inopinée avec un homme m’a également fais prendre conscience de tout cela, comme s’il fallait qu’il soit sur ma route à ce moment précis, comme si on se connaissait déjà depuis longtemps! Et c’est la première fois que je me sens autant femme auprès d’un homme.

Je souhaite rester en France et m’y réinstaller. Je ne me sens plus à ma place à Montréal et je sens que j’ai des choses à vivre ici avec les gens que j’aime et que je retrouve enfin, sereinement! Je continuerai sûrement à voyager, découvrir et ouvrir mon cœur mais mon port d’attache est trouvé.

J’ai chaque jour beaucoup de gratitude envers toi et toutes les autres personnes qui m’avez aidée cette dernière année à grandir autant. Je sais qu’on n’a jamais fini de grandir et que d’autres épreuves m’attendent mais je suis sereine pour les vivre et j’ai confiance!

Merci encore pour tout et bonne journée à toi,

Marine, France

Des répercussions étonnantes…

(Chantal a accepté de servir d’exemple lors d’une conférence; je n’ai animé qu’un bout de sa constellation…et pourtant…)
Bonjour Galina,

Me voilà 2 jours après cette mini constellation qui fut courte et intense…Mais Ô combien libératrice! Merci à toi, Merci à La Lumière de Vie et Merci à MOI, d’avoir dit « OUI » à cette expérience spontanée que l’âme voulait vivre pour se libérer…

Durant ton exposé, j’ai ressenti à un moment donné une grande fatigue énergétique ;  je me suis alors demandée si je n’avais pas capté ou ramassé ceci de quelqu’un dans la salle, ce qui fait partie de mon Hyper-Empathie « énergétique ».  J’ai donc libéré ce qui ne m’appartenait pas mais cet état est resté bien présent; en fait mon expérience était déjà en branle durant ta présentation et, dans l’énergie, ma demande était faite sans savoir que tu ferais une démonstration!

Ce même matin j’étais dans l’écriture, en particulier dans un passage familial de ma maman et de mes grands-parents maternels. Et le soir même WOW !!!   Qui est-ce qui vient se libérer, s’exprimer et se remettre au bon endroit…!

Ce que je ne t’ai pas dit, c’est que maman est décédée en 2013 et que je l’ai accompagnée dans son passage de Vie après la Vie! Depuis, elle et moi sommes en communication dans un espace totalement dégagé de la toile des blessures et des perceptions de son incarnation. Mais j’ai compris que dans l’inconscient il restait des programmes non défaits…en moi.

Le lendemain de ma constellation je me suis réveillée BEN POQUÉE (hang over). Lentement le tout s’est dissipé pour faire place au calme, à la légèreté et à un alignement naturel « body-mind & soul » …. BANG ! Durant mon écriture  j’ai ressenti un lien tellement fort avec mon père, avec ses racines et avec son histoire. Devine quoi? Là où j’ai loué pour écrire, je suis dans le secteur de l’orphelinat où il a passé son enfance de 6 à 16 ans; pas de hasard, que des rendez-vous! Par une belle journée ensoleillée je m’offrirai une balade pour m’imprégner de cet endroit qu’il m’a souvent dépeint et duquel il garde de bons souvenirs de survie, de reconnaissance et de gratitude…

J’ai le sentiment que malgré que rien n’ait changé dans le ici & maintenant de la réalité avec mon père (Alzheimer), en moi « TOUT » a changé. Je ne me sens plus les mains liées et attachées, entre autre !

Autant avant je me sentais comme la fille « adoptée » responsable d’une famille de laquelle je souhaitais me dissocier, autant aujourd’hui je me ferais tatouer un arbre de vie, avec de longues racines pour représenter mon clan derrière moi… Merci pour LA Vie!

Même si avant je la connaissais avec ma tête, j’entends maintenant dans mon coeur la souffrance de mes ancêtres; j’intègre tout ceci doucement…de la tête au coeur et du coeur a l’Âme ! Je ressens une distance avec les faits, les évènements et l’histoire …

Je serais honorée de participer comme représentante à des constellations et ÊTRE au service de la guérison des autres, qui n’est jamais bien loin de notre propre guérison.

NAMASTÉ GALINA

MERCI D’EXISTER; TU ES AU SERVICE DE PLUS GRAND,  N’EN DOUTE JAMAIS !
Chantal, Montréal

Même notre pire douleur peut être soulagée lors d’une constellation…

Bonjour Galina,

Le jour même, j’ai ressenti un grand allègement. Je n’étais plus en contact avec  la peine des enfants. J’étais presque heureuse.

Le lendemain matin, je me suis réveillée  et des larmes coulaient doucement sur mes joues et ceci pendant un long moment. Je les ai laissées couler. Peut-être bien que ma peine résultait justement de l’allègement vécu la veille…

Journée en pyjama. Mon compagnon et moi laissions déposer en nous ce que nous avions vécu. Une fatigue liée à la Constellation ne demandait qu’à se dissiper. Nous avons beaucoup parlé. Je réalise encore mieux  le cadeau qu’est  cet homme dans ma vie. Et le cadeau que tu fus dans la mienne ce jour-là.

J’aimerais  que cette femme qui m’a représentée dans la Constellation, sache  à quel point elle a été énergétiquement parfaite. Je ne souhaitais pas aller dans cet espace où ma peine pouvait  devenir inconsolable. Elle, elle y est allée, douloureusement effondrée sur la représentante de ma fille décédée. Je la regardais et j’étais tellement émue de ce qui se passait. Je vivais par procuration quelque chose d’exceptionnel. J’ai pu après, aller aussi loin que  possible dans le processus. J’ai aimé la qualité d’intervention de cette femme!

Je suis pleine de gratitude pour toute l’écoute précieuse dont j’ai été entourée; la pertinence de tes paroles respectant ce à quoi je ne crois plus ;  ton habileté à gérer une si difficile souffrance; et les nombreux témoignages  reçus si chaleureux et guérisseurs.

Merci beaucoup pour tout, Galina.

Gisèle, Drummondville

L’effet boule de neige…

Bonjour Galina,

Les constellations familiales ont changé ma vie. Je vivais des moments de tristesse et de désespoir. Souvent je me suis demandée pourquoi. Lorsque j’ai fait ma constellation, je me suis rendue compte à quel point je traînais un bagage lourd hérité de ma mère, un bagage qui ne me correspondait pas mais auquel j’avais inconsciemment été fidèle. Le pire c’est que je le déléguais à ma fille aussi. La constellation m’a ouvert les yeux et petit à petit j’ai commencé à travailler d’autres aspects de ma personnalité. À ce moment-ci, je peux dire que ma vie est très calme. La relation avec ma fille est magnifique et ma vie de famille est belle.   Merci Beaucoup Galina pour m’avoir donné la chance! Cette journée-là j’ai assisté pour la première fois et je me suis sentie confortable de faire ma constellation dans une ambiance sans jugement et avec une ouverture de votre part et celle de toutes les autres personnes qui assistaient.  Merci encore et que Dieu vous bénisse.
Rose, Montréal

Traverser le tunnel…vers la liberté!

Bonjour Galina,

Je viens te partager ce qui s’est passé pour moi suite à la constellation où tu m’as accompagnée avec doigté. Je commence par te remercier pour tout.

J’ai commencé la semaine par des hauts et des bas importants, puis mon corps est devenu souffrant: maux de tête, douleurs au niveau des os (jambes, hanche, bras et épaules),  gorge enflammée, nez bouché ou qui coule, éternuement à répétition, fatigue morale et état de déprime; tous les états qui m’ont fait me sentir vieille et sans futur actuel. Avec une colère intérieure tournée contre tous ou presque, principalement contre ceux que j’aime (famille, ami/es); et que de peine…. Des tiraillements et des questionnements sans réponse. Une souffrance morale intense. Je n’en voyais pas la fin. Je suis passée par tout le cycle des maux physique, psychique, émotionnel et énergétique. Des maux du corps jusqu’à ébranler ma foi. Pour toi qui connais la biologie totale, je suis passée par les phases qui mènent à la guérison, comme Claude Sabbah nous l’avait enseigné.

Ce matin au réveil, tout s’est éclairé et j’ai vu la lumière au bout du tunnel. J’étais sortie du passage, j’avais complété le cycle de guérison et j’ai fait mon entrée dans la vie. Je venais de lâcher de gros morceaux.

J’ai mis fin à ma relation au clan telle que je l’avais vécue jusqu’à maintenant. Je suis sortie des programmes familiaux, « clannels ». Hier, j’ai pensé que c’était la fin de ma vie active professionnelle, et en fait, c’est la fin de ma façon de vivre mes relations interpersonnelles avec le clan, la famille et les ami/es.

Elisabeth Horowitz a écrit dans « Se libérer du destin familial »: que la guérison de l’arbre généalogique et de notre histoire familiale, ça passe par trois points principaux: Le premier est la nécessité de se différencier de sa famille d’origine, le deuxième est la confrontation avec les contenus de l’inconscient et le troisième, la nécessité de restaurer un équilibre généalogique.

Je t’avoue que je suis passée par ces trois étapes, les 2 premières je te les ai racontées plus haut. Pour la troisième étape, j’ai écrit une épitaphe que je suis allée placer sur la pierre tombale où se trouvent réunis tous les membres de la famille maternelle incluant mon père. J’ai accompli cette troisième étape dimanche (avant hier). Je suis maintenant entrée dans mon individualité et peut ainsi apporter ma contribution aux suivants, avec mes talents et mes compétences.

Merci à nouveau Galina de m’avoir accompagnée dans ce processus.

XX   Michelle, Montréal

Surprise par tout ce qui peut être délesté

Bonjour Galina,

Déjà une semaine s’est écoulée depuis ma constellation et aucun stress à l’horizon. J’ai passé une magnifique semaine et même si j’ai eu du travail par-dessus les oreilles ainsi que plusieurs réunions, je n’ai pas paniqué! J’ai même eu l’impression de réussir à faire plus de choses. Dimanche dernier, mon conjoint m’a passé un commentaire comme quoi il appréciait m’a compagnie et trouvais que j’étais moins…(directe, gestes et paroles rapides et un peu brusques). Il aimait ce calme qui s’est installé et pour lui c’était beaucoup plus agréable. Je suis vraiment fière du travail accompli même si le chemin n’est pas terminé. Je te remercie de nous permettre de se débarrasser des irritants qui font partie de nos vies et qui nous empêchent d’avancer sur le chemin du bonheur et de la pleine conscience.

Merci et bonne journée

Sophie, Carignan

Enfin prendre sa place!

Bonjour Galina,

Du moment où j’ai décidé de faire ma constellation, certains éléments se sont mis en place  pour préparer le terrain.

J’ai vécu une expérience positive; c’est fou le changement en si peu de temps.

Je me fais maintenant entendre sans avoir à bomber le torse et je sens que mes paroles sont solides; elles portent un poids. Mes interlocuteurs ont maintenant le regard tourné vers moi; ça fait du bien de sentir ce sentiment de présence absolue. De plus, j’ai finalement eu la position que je convoitais depuis des lunes. Je sens que j’ai fini de me battre avec moi même. Ma fatigue s’estompe graduellement. Qu’il est bon ce sentiment de bien-être qui s’installe. Je vois maintenant de nouveaux horizons devant moi.

Merci pour cette expérience tellement enrichissante. Je vais recommander à mon entourage de penser à faire une constellation familiale s’ils ont des choses qu’ils veulent améliorer.

Au plaisir,
Jean-Marc, St-Jean-sur-Richelieu

Les bénédictions de ce puissant travail…

Bonjour Galina,

Un mot pour vous remercier à nouveau pour cette époustouflante fin de semaine de constellations familiales. Ouf ! Je ne peux exprimer combien grand demeure mon étonnement d’assister et de vivre personnellement ce phénomène de ressenti par personnes interposées. C’est proprement fascinant, et nous voilà devant un grand mystère de la vie ! Et, cette fois-ci, c’est un mystère clairement « heureux »… pas besoin de se contorsionner les esprits pour y voir du positif ! Comme Hellinger se plaît si bien à l’enseigner, je m’incline volontiers et avec un immense respect… devant ce phénomène de constellations familiales en perpétuel mouvement vers l’harmonie des individus qui les composent… harmonie résultant du seul véritable dénominateur commun qui puisse rendre à chaque individu sa dignité profonde : la reconnaissance de sa singularité et de sa valeur intrinsèque comme humain… ET de sa place dans l’histoire et la dynamique de la « famille » dans laquelle la vie lui a offert l’opportunité d’incarnation, « sa » famille, et cela au-delà de tout jugement, càd dans « l’amour ». Oui, oui, l’amour… Pas l’amour minouche-minouche, mais l’amour tel qu’il nous anime au plus intime de nous-même : authentique, puissant, généreux, abondant, universel, en même temps qu’humble, discret, silencieusement incliné devant le mystère de la vie.

Je suis tellement content de m’être offert ce cadeau de rencontre avec des espaces encore inconnus de ma famille… Ce me fut hautement bénéfique; j’en garde un souvenir… difficile à décrire, tellement il fut singulier et puissant. J’en suis encore tout imprégné et – bien sûr il faut aussi tenir compte des lectures intensives et du travail quotidien personnel que j’y adjoins – les répercussions sont palpables, véritablement « restructurantes », étonnantes, ouvrantes… bref, très heureuses. Je l’apprécie sincèrement et vous sais gré de votre complicité dans ce bout de chemin qui me paraît déterminant vers la ré-solution de ma problématique de vie.

Claude, Montréal